Myriades de fêlures

fissure
sans titre by Martin Glasner

paysage dévasté
un monde se disloque
se décompose
what's going on
tu sais bien ce qui
a
lieu
là now maintenant
it won't disappear
simplement parce que tu fermes les yeux
va simplement falloir
toujours il faut
manger courir se lever dormir
manger dormir se lever courir
faire comme si de rien n'était
tout en faisant comme si ça y était
continuer tout en s'arrêtant
s'arrêter mais en continuant
accepter de parler de
front
back
office alors que c'est la faillite
myriades de fêlures
la coquille n'est que poussière
poussière
micro-particules
se répandent dans un hémisphère
entier
l'inconnu
tous les jours
chaque pas
chaque respiration
un monde inconnu
toutes les petites vérités quotidiennes
obsolètes
apparences
surfaces
si difficiles à percer
partout la désolation
que tu crois tenir à distance avec
ce misérable droit de vote
ce droit de voter pour des misérables
par des misérables pour des misérables
besoin d'air
besoin impossible à satisfaire
transformer les milliardaires en atmosphère
pluies sales
pluies de poussières huileuses
acides et irradiantes

comment peut-on faire
pour se donner un peu de courage
pour se mettre à reconstruire
le monde ?

C'est vraiment une question que je pose.
le mot rebuild écrit dans le sable
rebuild by Jewish Women's Archive

2 commentaires

#1 : 2011-04-21 @ 09:51
Aurmor a dit :

Salut,
Sympa ce blog, on y respire!
Au cas où, j'ai eu l'impression que... enfin peut-être que ceci peut t'intéresser :
http://www.gauche-anticapitaliste.ch/

#2 : 2011-04-24 @ 21:28
iGor a dit :

Merci pour le lien. C'est en effet proche de mes intérêts ;) Et mes excuses pour mon temps de réaction. Ce doit être le printemps.

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :