Sans titre 03

Souvent, quand il se perd, il écrit comme ça, sans titre. Il choisit la troisième personne. Ça ne trompe personne, pas même lui. Tromper n'est pas ce qui compte. Tromper ? Et pourquoi donc ? Souvent, quand il écrit comme ça, il ne sait pas très bien ce qui compte. Juste que c'est important, aussi important que la futilité, important comme la vie qui s'évapore au soleil du matin. La liste des choses à faire s'allonge, se remplit de choses à faire, ces choses à faire qui remplissent le quotidien, créent des liens, habitent, pèsent, essoufflent. Du pareil jusqu'au même, de l'inverse au recto, une question de degré, tout change, trahit, trompe, avec sincérité. Une transparence opaque. Du plat tout plié.

Justement, il a peur des changements de rythme. Faire de la place ici ou là. De tout, de rien. De dire, de s'y tenir. Peur de ce besoin de pause. D'écrire. De ne pas y arriver. D'y arriver. Alors, il fait des listes qui n'existent pas, monte au début de la file des priorités des effets de surface dans l'espoir de lisser le bitume, ne pas laisser la moindre aspérité. Le risque est trop grand.

ciel se reflétant dans une petite flaque sur du goudron

Mais l'espoir est si vain. Il ne fait rien, c'est mieux, si dur de ne rien faire. Il a aussi peur du vide, parce que le vide révèle, comme un miroir que l'on aurait nettoyé de la poussière des jours. Et si le vide était la plus limpide des fenêtres ? Fenêtre grande ouverte, sans vitre, l'inusable lieu commun du courant d'air, du souffle imprévisible. Le danger que quelque chose sorte, que quelqu'un rentre. La menace n'est ici qu'un autre mot pour le salut. Ne le sais-tu pas ?

rideau flottant dans le vent, en dehors de la fenêtre

Il a peur de ne pas avoir peur, comme si le moteur trouvait son énergie ailleurs, en dehors du monde, comme si le moteur par magie, par illusion, comme si l'énergie n'était pas du travail, comme s'il n'y avait pas matière à construire, détruire, construire, piller, offrir, transformer... Ah la hâte et l'âge! Chouette, foché !


Je profite de ce court mais nécessaire billet, pour vous informer de l'ouverture récente d'un blog à ne pas louper : variations photographiques.
Par ailleurs, j'ai démarré un nouveau petit blog pour présenter brièvement ce qui se passe sur mon site de musique en streaming : id-libre's muzik.

2 commentaires

#1 : 2015-06-17 @ 01:35
Julien Le Roi a dit :

Hello,

Je voulais vous informer que vous avez une erreur 404 votre image http://id-libre.org/blogigor/data/images/2011/09/P1010901. Sinon j'aime bien votre site ;)

#2 : 2015-06-17 @ 06:18
iGor a dit :

Merci pour l'appréciation et l'information. En effet, l'article avait besoin d'un petit toilettage...

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :