Un nouveau thème.

Au gré des rencontres sur un réseau socialo-micro-blogging, au gré d'une dérive sur la toile – pas si simple de filer la métaphore nautique, bien qu'une voile est une toile au tissage très resserré -, je suis tombé sur cette page d'accueil. Difficile de ne pas reconnaître que ça fait bonne impression. Ça donne tout de suite une idée du métier, les capacités de l'artisan. Propre. Efficace. Sans oublier la dose nécessaire d'imagination.

Il se trouve que depuis quelques temps, je cherchais, plutôt distraitement un nouveau thème pour mon blog. J'avais fini par comprendre que je n'avais pas besoin d'une barre de menu s'allongeant sans fin, ni d'organiser des arborescence complexes de pages dynamique. TwentyTen m'avait longtemps convenu, un thème par défaut, mais tout à fait satisfaisant. Et c'est dans ce contexte que je suis rentré dans le carnet web où menait la page d'accueil vu plus haut. Intrigué, je fus. J'avais pourtant le sentiment que c'était un choix risqué, très éloigné de l'image que je me faisait de mon blog. J'ai téléchargé minisch 2.1. Pour une raison qui m'échappait, je n'avais pas pu le prévisualiser dans mon gestionnaire d'apparence. Alors, je n'ai rien fait.

Peut-être que ce n'était pas la version 2.1, peut-être que j'avais fait une erreur à quelque part, va savoir. Quoi qu'il en soit,j'ai laissé passer du temps et je suis repassé sur ce billet. J'ai téléchargé à nouveau le thème. La prévisualisation a fonctionné. Alors, j'ai observé un peu ce que je voulais garder dans les petites configurations extérieures de mon blog, tout bien sauvegardé... et hop. Je me suis remis à bricoler des petits détails, ce genre de petits détails qui sont à ma portée. Posté un commentaire chez l'auteur du thème, qui m'a gentiment donné quelques conseils et explications, notamment pour la page « archives » qui est préconfigurée, il suffit de créer une page statique avec le bon modèle.

Sur le coup, je voulais écrire un billet sur ce changement, histoire de te permettre de réagir, si l'envie t'en prenait. Mais l'humeur du moment en a décidé autrement. C'est désormais rattrapé. Depuis, il y a eu une mise à jour du thème. Et je suis très, très, très... content !

Détail de tag sur un mur de pierre. Noir et gris.accès à l'image originale

Il y a aussi autre chose à laquelle je réfléchis. Il se trouve que dans la formation que je suis, il y a un « module » principalement axé sur la numérisation (patrimoniale et des archives courantes et définitives, ça a pas forcément l'air comme ça, mais c'est passionnant), dans lequel on trouve un cours intitulé « identité numérique et eCulture ». Pour ce cours, je vais devoir faire un « ePorfolio ». À ce que j'ai compris, c'est pas grand chose d'autre qu'un blog, un tantinet officiel, censé permettre de « gérer intelligemment son e-reputation ». À priori, je suis assez rétif à ce type de discours. Encore que pour l'instant, c'est fait de manière plutôt ouverte, faudra voir. Jusqu'ici, et c'est intéressant, le camp « enseignant » n'a pas abordé la question de savoir si, par exemple, quelqu'un publiait des trucs sur un blog. En passant, le plus sympa du cours, c'est qu'on se retrouve avec des étudiants d'une autre filière, des « informaticiens de gestion ». Le mélange des genres est passablement prolifique, trouve-je.

Ainsi, il faudra se présenter, écrire quelques articles, tout ça. C'est, semble-t-il, prévu qu'on le fasse sur une plateforme de blog, genre Wordpress ou Blogger. Ce qui fait que je me demande quelle solution je vais choisir ? Faire un pseudo-blog prétexte au rendu du devoir, avec comme objectif de correspondre aux exigences – vil calcul d'étudiant – et le fermer aux accès extérieur, puis le détruire... ou, ou... Ou alors, intégrer ces éléments dans ce blog qui au fond reflète bien ce que je crois devenir, de mon malgré moi ; dans ce blog qui m'a, à la suite d'autres précédents, aidé à accepter mon parcours fort de ses faiblesses, pour jouer de l'euphémisme. Ce qui veut dire prendre quelques libertés, quelques risques sur la donnée de l'exercice. Je fais une formation dans l'information documentaire, mais ma filière est intégrée dans une école de gestion, et c'est bien l'angle bizness/larbinerie qui est envisagé. Tu comprends tout de suite qu'il y a des frictions potentielles. :)

J'ai pas encore décidé, et j'en saurais un poil plus après le prochain cours, mercredi qui vient. Là aussi, si tu as quelque chose à dire, fais comme chez toi...

2 commentaires

#1 : 2012-03-20 @ 18:07
William a dit :

Ce beau billet plein de compliments est très sympathique. Je t'en remercie :).
Je profite par ailleurs pour découvrir et naviguer sur le blogigor, du contenu de qualité :D.

#2 : 2012-03-21 @ 11:47
iGor milhit a dit :

Merci pour la remarque sur le contenu.
J'ai vu que dans les options de menu y a de nouvelles choses, c'est intéressant !

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :