Musique news : Union, Oh no et autres

Il n'y a pas beaucoup eu de mouvement ces derniers mois sur blogigor. On trouve toujours des excuses : j'étais passablement occupé. Je le suis passablement moins. N'empêche qu'il y en a toujour pour arriver à faire plein de choses en même temps, et de les faire bien. Ce n'est pas forcément mon cas. Je réalise peu. Produis des choses intangibles, invisibles. Est-ce bien sûr ? Et alors ?

Aujourd'hui un billet pas trop long pour rapidement présenter trois des disques qui sont venus s'ajouter à ma collection musicale, tellement dématérialisée qu'en plus des galettes de vinyle (ou d'autres plastiques), elle est supportée par deux disques durs, bientôt un troisième histoire de réaliser un backup digne de ce nom. L'un de ces disques durs est accessible en ligne à l'URL suivante : musique.id-libre.org, grâce au logiciel subsonic. Tu peux toujours me demander un accès si cela t'intéresse.

Quelques fois par année, une personne proche prend le risque d'aller fouiller à ma place chez mes dealers préférés : musics et Vinyl Resistance, qui sont deux adresses que j'affectionne tout particulièrement. Pour Vinyl Resistance, point de site sur les Interwebs, mais on trouve quand même un entretien fort intéressant sur le blog "Le Mur du Son". Il y en a d'autres, bien entendu. Je pense qu'il ne serait pas vain de rendre ces "libres entrepreneurs" un peu plus visibles. Ils rendent des services vraiement utiles, de qualité, et permettent d'acheter de la bonne musique, sur des bons supports, le tout sans carte de crédit, donc de manière non-traçable. En plus, ils savent te conseiller des trucs. Partage de la musique, c'est bon pour ta culture, mais n'oublie pas de défendre le petit commerce.

Plan pour accéder au magasin Vinyl Resistance à Genève :
Voir une carte plus grande

Et la dernière fois, comme toujours, elle a ramené des choses qui me font bien plaisir. On commence par Union et son premier album Analogtronics. Dans les diverses critiques que j'ai très rapidement survolées, on lit souvent que le disque fait penser aux beats de J Dilla. Je ne peux pas dire que cela soit erroné. Ni démérité. Mais personnellement, à l'écoute, j'ai d'abord pensé à Georgia Anne Muldrow. Ajoutons qu'on trouvera dans l'album des apparitions de Talib Kweli, Sly Johnson, MF DOOM, Roc Marciano, Guilty Simpson, et bien d'autres. Bon, assez discouru, on écoute "October Rush", le track #12 :

Dans la fourre du Vinyl, il y avait, comme de plus en plus souvent, une petite carte avec une URL et un code pour télécharger une version numérique du disque. Je ne vais pas dire que ce n'est pas une bonne initiative, au contraire ! En l'occurrence, j'ai quand même trouvé que la qualité des nommages de fichiers et des métadonnées (les tags ID3) laissaient à désirer, comme souvent quand le travail est vite fait avec un logiciel dont on taira le nom. Et le format est bien entendu le lossy MP3, alors que du FLAC serait tout de même bienvenu. Par contre, ici, le téléchargement proposait trois morceaux bonus (qui n'étaient pas sur le vinyl, je me demande si on peut les acquérir ailleurs), ainsi qu'une version instrumentale de l'album, ce qui est sympa. Personnellement, je trouve que d'associer des "bonus" à l'achat d'un vinyle est assez intelligent. Dans le genre, Madlib et la série Medicine Show, en produisant des séries limitées avec une plaque additionnelle, avait montré une capacité à s'adapter aux réalités du marché qui pourraient en inspirer d'autres, plutôt que de s'acharner à détruire les Internets.

Ce qui fait qu'on va s'écouter un des morceaux bonus, "Words Verbs Remix" :

Je trouve ce morceau vraiment extraordinaire. Comme il s'agit d'un Remix, j'aimerais bien avoir des informations plus précises sur la version originale, notamment le nom de la chanteuse. Si tu as une piste... :)
Et là on va faire un tout petit break :

C'est tiré d'un vinyl constitué de 35 breaks, présenté par Will Sessions. Déjà, c'est plus que plaisant à l'écoute, mais en plus c'est fort utile pour bidouiller du son ! C'était pas forcément le but de ce billet, mais comme il est question de Will Sessions... on va s'écouter en prime un morceau tiré de The Elmatic Instrumentals, les versions instrumentales de Elmatic, le remake par eLZhi et Will Sessions du Illmatic de Nas :

On arrive gentiment au but de ce billet. Oh No ! Ben oui :D Ok, c'est facile. Et donc, une des dernières productions de Oh No : Ohnomite. Il s'agit d'un album dans la ligne du bonhomme : excellent ! Avec des participations de MF DOOM, Talib Kweli, Guilty Simpson (ils sont partout aujourd'hui), M.E.D, Roc C, Evidence, Frank Nitt, etc. Du très beau monde. Réunis sur une très belle couverture. On commence par le track #5, avec MF DOOM, 3 Dollars :

Difficile de choisir des morceaux dans cet album, parce qu'ils sont tous très intéressants, à divers titre d'ailleurs. Puisqu'il faut bien choisir... Hallucinations :

Oh No mériterait vraiment un billet à lui tout seul. Ou alors un livre sur la famille des Jackson... ;) Précisons encore, avant de se quitter, que tout ces albums ont été acquis chez Vinyl Resistance, pour une somme plus que modique, un service génial et un contact chaleureux !

3 commentaires

#1 : 2012-11-29 @ 16:42
Gold a dit :

La chanteuse de words verbs RMX est Rachel Claudio. Son album est dispo sur itunes. Merci pour cette belle review. Gold de Union.

#2 : 2012-11-29 @ 17:52
iGor milhit a dit :

Un grand merci pour la visite et l'information ! :)

#3 : 2013-03-03 @ 12:16
Patate qui mousse n’a pas la frite. | blogiGor a dit :

[...] les domaines du hip-hop, funk, électro, etc., alors j’aime bien ce support. Voir le billet Musique news : Union, Oh no et autres, qui parle notamment de mon rapport à ce support. Et quand j’achète un vinyle, je le [...]

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :