Au passage des dizaines

Will Sessions - The Elmatic Instrumentals - Memory Lane


au passage des dizaines
le plaisir suinte
peint des coulures de salpêtre
dans les galeries synaptiques
des souvenirs
comment dire
les lumières aèrent les tréfonds
remontés à la surface
où la houle des jours
écument les deltas
et l'on ne sait plus très bien
qui se jette en quoi
barrières abolies
épaisseurs soulignées
surlignées
peu de mensonges
rapides bilans sur coins de tables
se jouer du compte d'exploitation
et profiter des pertes
je calcule en vain
les intérêts décomposés
puisque que le temps
pourtant
bien palpable
n'existe pas
20 ans hier maintenant demain
des enfants plus ou moins grands
des renaissances
des vies antérieures sous nos postérieurs
au passage des dizaines
le plaisir suinte
tout est question de mesure
tu improvises un sourire
surpris
comme si la réplique
était déjà écrite
un donné qui se construit
au fur et à mesure
de sa découverte
au passage des dizaines
le plaisir suinte
nous voilà déjà
sous le ciel étoilé de décembre
à l'heure des au revoir

y aura-t-il une autre fois ?

2 commentaires

#1 : 2012-12-04 @ 22:10
Laurence a dit :

Arf, que c'est dense, que c'est dense ! A l'image du temps qui passe, des dizaines qui passent et ne s'arrêtent pas, pas une seule seconde, pas une minute. Et la musique, sur le même rythme, intimiste et récurrente.

Merci iGor pour ces superbes instants !

#2 : 2012-12-15 @ 18:56
Nathanaël a dit :

La sensation de se diluer dans du Enki Bilal est ma première impression, le rythme, la densité... Bravo !

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :