Lieu de passage III

paysage, lach, nuage, montagne et ciel bleu

Comme un lieu de passage abstrait
en attente d’une sorte de finalité
qui n’en serait que le début d’une autre
infini renouvellement du temps
qui passe et qui s’arrête à un point précis
pour repartir finalement
comme un lieu de passage indécis
encore en suspens
entre-deux
lieux
de passage

comme un lieu de passage
sur lequel veille la garde-barrière
vigilante
comme un lieu de passage
qui s’agite à l’arrivée du train
impatient
comme un lieu de passage
prêt à délivrer un important message
attendu

comme un vague lieu de passage
rituel obligé marqué noté
finalité posée
comme une envie d’y passer
enfin et
– recommencer ? –
comme une crainte d’y passer
malgré et
– terminer ? –

en attendant d’y parvenir
déposer quelques mots
rester sur la voie
aux aguets
entre la jeune femme au livre sage
et l’homme en partance
entre un quai de gare et le wagon d’un train
entre l’éphémère réalité et l’hésitation d’un reflet
porter son regard sur l’ouvert
se souvenir de celui qu’on a aimé
le toucher l’effleurer d’un regard ému
pour voir qu’il est devenu celui qu’on aime – lui
là, pendant tout ce temps qui n’a cessé de passer

reflet dans la vitre d'un train, jeune femme lisant un livre

reflet, superposition, jeune femme lisant, gare

Un commentaire sur “Lieu de passage III

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*