Butiner en soi

intérieur d'une pivoine rose violet, pistiles

Pas beaucoup de création par ici. Pourtant ce n’est pas l’envie qui manque. Ces dernières semaines entre la fin d’un travail d’une certaine ampleur, de courtes vacances, la soutenance du travail, et la réorganisation du lieu de vie, peu de temps pour faire des photos. Manque.

Et puis le temps des questionnements. Le temps du tâtonnement en soi-même. Creuser. Creuser cette nuit qui s’étend à l’intérieur de soi. Creuser dans l’espoir de trouver un interstice. Faille par laquelle entrera la lumière. Butiner. Butiner en soi. Au coeur, tout près du noyau dur de son inconscient.

coeur d'une fleur violette dans laquelle butine en arrière-plan une abeille

dé-
corps-
-tiquer
avec patience
son corps et ses états de conscience
ôter les couvercles de plomb
desceller les cadenas posés
déceler les maux
dénouer les liens
défaire les nœuds
délier les silences et les interrogations
abandonner ses peaux
une à une
les tanner
regarder son corps
à nu
faire face à ses souffrances
à ses non-dits
à son bourreau

corps à corps avec sa conscience
bras de fer avec ses peurs
face à face avec son Odradek
pour se pacifier avec soi-même
avec son passé
avec son présent
son futur
se pacifier
avec son être

abeille qui butine dans une pivoine blanche

abeille chargée de polen qui butine dans une pivoine blanche

abeille volant au-dessus des pistils d'une pivoine blanche

Butiner et creuser en soi. Accepter ses faiblesses. Un jour comprendre ses détresses? Observer en transparence ses peaux. Regarder sous tous les angles ses peurs. Les pointer, les tâter, en dessiner le contour. Contourner. L’angoisse qui parfois transperce, comme le soleil, la peau fragile et sensible entre soi et le monde. L’angoisse qui filtre au travers de soi, au travers de ses défenses. Creuser en soi. Espérer la lumière. Aspirer à la douceur. Douce caresse des fleurs, pétales ouverts au jour. Douceur fragile. Force tranquille.

rayon de soleil transperçant un pétale de pivoine rose
pétale de pivoine illuminée par la lumière du soleil
calice d'une pivoine rose transpercée par la lumière
corolle d'une pivoine rose illuminée par le soleil

pétale de pivoine rose très floue

bord de pétales de pivoine rose, très flou

16 commentaires sur “Butiner en soi

    1. Re-bienvenue! 🙂 Et merci pour le compliment. Les mots viennent, parfois s’abstiennent. Je les prends quand ils sont là. C’est un peu comme ma pratique de la photo. Je capte les instants lorsqu’ils se présentent.

  1. De belles images pour un questionnement intime profond et délicat que tu dis avec pudeur et force à la fois. Je te souhaite sincerement de trouver cette lumière à laquelle tu aspires.

    1. Tu décryptes toujours bien les émotions et les sentiments et émotions. Ta lecture et ton passage attentifs me donnent déjà de la force. Merci!

  2. Je suis venue si souvent admirer les martinets, puis les couleurs éclatantes et lumineuses de cette butineuse, ce texte qui me parle et qui tombe tout à propos dans ces journées qui sont les miennes actuellement.
    Je crois que je vais, comme toi, me pencher sur la sagesse des fleurs et qui sait, trouver quelques lumineuses consolations!
    Bravo pour ces textes et ces images, qui indiquent que, même dans la nuit, la lumière demeure.
    Amicalement!

    1. Merci pour ce commentaire qui m’a beaucoup touchée. Je crois avoir sentie qu’il se faisait comme un écho dans ce que tu vis et ce que je peux parfois exprimer. C’est pour moi un des bonheurs du partage et une des choses qui me aide à continuer ce blog. Je me suis faite plus silencieuse ces temps, car j’ai beaucoup de travail, mais je passe aussi toujours chez toi et j’apprécie toujours ce que j’y trouve. Parfois l’émotion est trop intense pour que je sache quels mots déposer pour manifester ma lecture.

  3. Ces émotions ont tes mots fragiles et sensibles comme les pétales de tes superbes photo, leur beauté et leur lumière butinée par les inlassables abeilles font un nectar délicat, la force des abeilles est un espoir.
    Butiner en soi quelle autre voie ?
    Merci d’avoir partagé cela (même si je passe par là un peu tard). Belle soirée à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*